Rassemblement citoyen  vendredi 06 septembre 2019

Alès : La biodiversité, une lutte dans la joie

Dimanche, sur le thème de l’écologie, trois collectifs alésiens, invités à l’Urban Parc, ont assuré une journée d’animations, en présence de l’écrivain Éric de Kermel.


C’est important de ne pas polluer car, après, ce n’est pas agréable de vivre sur une planète polluée. C’est bien ce que je dis là… " Désarmante de vérité et sans fatalisme, Lucie, 7 ans, s’est donc portée au chevet de cette planète dont elle pressent la souffrance. En répondant à l’invitation de trois collectifs alésiens (1), accueillis, ce dimanche, à l’Urban Parc, la jeune fille a, comme une trentaine de personnes, fait oeuvre de biodiversité. Sur une large bande de terre, des dizaines de plants de tomates, poivrons et aubergines, mais également des semis de plantes mellifères, ont été mis en terre.


Des plantes nécessaires à la pollinisation, dont la plus emblématique, le coquelicot (2), est à l’origine d’un vaste mouvement citoyen recueillant aujourd’hui plus de 700 000 signatures et réclamant l’arrêt des pesticides, cause de leur extinction. Une démarche dans une ambiance festive, avec le bon blues de Muddy Bourbon, afin de gagner la lutteau sein d’un cadre urbain, cette fois-ci. Au-delà de sa fonction nourricière, les fruits et légumes sont en partage selon le concept débarqué d’Angleterre “Les incroyables comestibles”, s’ouvre également à une fonction pédagogique de premier ordre.

 

"L’idée, c’est de sensibiliser un nouveau public, confirme Claude Taton, animateur au sein du collectif “Nous voulons des coquelicots”. Sans préjuger de celui qui fréquente l’Urban Parc, on croise ici des personnes que nous ne voyons pas dans nos mouvements classiques. L’idée serait, ensuite, d’aller plus loin, avec un véritable projet de jardin."


Une lutte contre les pesticides qui s’enracine toujours plus profondément, "dont le résultat est un trésor, comme l’a dit Fabrice Nicolino (à l’origine de la pétition, avec François Veillerette, NDLR) poursuit Claude Taton. Ce qui est sûr, c’est qu’il va falloir décider de ce que l’on fait de ces signatures. Et plus elles seront nombreuses, plus ce sera compliqué pour le pouvoir politique de nous ignorer ou de nous écarter d’un revers de main."


Une action collective dont l’écrivain Éric de Kermel, invité à l’occasion de la sortie de son troisième roman (3), a fait l’une des trois composantes d’une écologie intégrale comme réaction au profond changement que l’urgence climatique fait peser sur la planète et l'humanité.

 

"Si on ne reste que dans la seule défense de la nature, une approche qui dissocie l’homme de celle-ci, on ne pose qu’un bout de la réponse. Sans une écologie personnelle, le rapport à soi, et une écologie relationnelle, le rapport à l’autre, nous n’y parviendrons pas. […]

On a raison d’attendre que les politiques et les gouvernements fassent des choses, mais cette adaptation au changement est aussi liée à nos comportements. Dans la manière de consommer, mais aussi de réinterroger les notions de réussite, de progrès, il y a des questions majeures.

 

Cyril Dion parle de réinventer un récit, et ce que je vois aujourd’hui, c’est que ces gens essayent de raconter autre chose. Le récit de l’apocalypse n’est pas le récit le plus mobilisateur et ceux qui se posent ces questions fondamentales créent des choses joyeuses. Quand on agit en cohérence, la cohérence génère de la joie. Il y a donc une tresse à trois liens : le lien à soi, aux autres et à la nature, et chaque lien appelle l’autre et le nourrit. C’est ce à quoi je crois : aux vertus de ces trois liens."

Article paru dans le Midi Libre, daté du 10/06/2019        

 

STEPHANE BARBIER

 

 

L'interview du journaliste-écrivain, Eric de Kermel, réalisée à Urban Parc par Jean Baptiste Stemper de Radio Interval et par Rémy Coulet de Radio Grille Ouverte, le dimanche 9 juin.

A Alès aussi, j'agis !
Rejoignez-nous
Réservez vite
 une bière brassée pour soutenir le mouvement
Le Livre manifeste
Disponible durant nos rassemblements
Sachets de graines de coquelicots
Disponible durant nos rassemblements